Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS  🇫🇷

-10%  MAINTENANT AVEC LE CODE HALLO10

4,8/5 AVIS CLIENTS ★★★★★

Que faire quand son chien meurt ?

Le décès d’un proche est une expérience douloureuse pour tout le monde. La tristesse, la culpabilité et le regret nous envahissent. Ces sentiments sont d’autant plus forts si on prend conscience de ne pas avoir fait suffisamment pour le défunt. Vous pouvez également ressentir tout cela à la mort de votre chien, car après tout, il s’agit d’un membre à part entière de votre famille. Vous avez connu de bons, comme de mauvais moments avec votre compagnon poilu et vous éprouvez un vide après son départ. Tout cela est tout à fait normal. Mais tout ne s’arrête pas là ! Il faut se prendre en main et s’occuper de son corps inerte. Que faut-il faire dans ce genre de situation? Et comment faire votre deuil? Vous aurez vos réponses dans cet article.

Un chien mort représenté sur un nuage avec une auréole dorée
La mort d’un chien est toujours un moment tragique pas facile à gérer.

Que faire avant l’heure fatidique?

Même si on n’y pense pas vraiment lors de l’adoption du chien, on devra faire face à sa mort un jour ou l’autre. En effet, il va grandir et vieillir pour mourir à la fin. On le sait tous, les chiens prennent de l’âge beaucoup plus vite par rapport aux humains. Afin de mieux vous préparer à l’heure fatidique, renseignez-vous sur l’espérance de vie du chien.

Eh oui! Certaines races peuvent vivre plus longtemps que d’autres. Connaître cette donnée vous permettra déjà de vous faire une raison. Une fois que vous avez une estimation, vous aurez d’autant plus envie de choyer et de chérir votre boule de poils. Pour n’avoir aucun regret, prenez soin de déchiffrer les sentiments qu’éprouve votre chienIl peut le ressentir quand l’heure approche. Dans ces moments, ne le repoussez pas et prenez-le dans vos bras pour qu’il puisse s’en aller en paix et  dans la joie d’être avec vous.

Attardez-vous également sur les signes physiques et sanitaires. Lorsque le toutou commence à se faire vieux, il aura beaucoup moins de force et petit à petit, il arrêtera de se déplacer. À ce stade, il n’est plus question de le gronder ou de le traiter de paresseux, car cela risquerait d’accélérer le moment fatidique. Au contraire, donnez-lui encore plus d’amour et d’affection. Cette attention lui permettra de mieux lutter contre les symptômes de la vieillesse ou de la maladie. Nourrissez-le à la cuillère s’il le faut pour rendre ses derniers jours plus agréables.

Dans certains cas, de nombreux pathogènes apparaissent. Si vous voyez qu’il souffre trop, même s’il reçoit déjà un traitement, il est peut-être temps de lui dire au revoir et de l’emmener se faire piquer. L’animal pourra alors s’endormir tranquillement pour ne plus se réveiller.

Êtes-vous obligé de le laisser chez le vétérinaire?

Un chien mort sur la table d'opération du véterinaire
Le vétérinaire est le plus souvent celui qui va s’occuper de la dépouille du chien selon vos conditions et tout en respect

Après l’intervention du docteur, deux possibilités s’offrent à vous:

  • La première, c’est de laisser le corps de l’animal chez le médecin animalier. C’est une solution facile, car vous n’aurez pas à le transporter chez vous et à vous en occuper. En effet, le vétérinaire fera appel à une société d’incinération pour faire le reste. Cette option est adaptée pour les propriétaires qui n’ont pas la force de le revoir après la piqûre.
  • La deuxième, c’est de ramener le corps chez vous. Cette solution est choisie par les maîtres qui veulent enterrer eux-mêmes leur fidèle compagnon. La famille peut alors organiser une veillée funèbre après la mort. Eh oui, certains individus ont recours à cette pratique, même pour un animal de compagnie. Cela aide en effet à faire le deuil pour certains. Chaque membre du foyer décidera après de l’étape suivante.

Après la mort de votre chien, remplissez la carte d’identification de votre animal. N’oubliez pas d’y inscrire la date et de prendre le numéro d’identification du chien avant d’envoyer la carte à la Société Centrale Canine. Ensuite, contactez l’Identification des carnivores domestiques ou I-cad pour faire mention du décès du chien. Cela vous permettra entre autres de résilier le contrat d’assurance de l’animal.

Pouvez-vous enterrer un chien dans le jardin?

Bien sûr! Qu’il soit mort à la maison ou piqué chez le vétérinaire, cela est tout à fait possible. Toutefois, il faut suivre quelques règles. Obtenez d’abord une autorisation auprès des responsables de la localité. Pour ce faire, un terrain suffisamment grand est indispensable. En effet, la tombe du chien doit être positionnée au moins à 35 mètres d’une autre propriété et d’un point d’eau.

Un chien mort dans sa tombe enterré dans le jardin de son maître
Si vous le souhaitez vous pouvez enterrer votre compagnon sur vos propriétés du moment que vous respectez certaines règles

Lors de l’enterrement, il est strictement interdit de mettre le corps dans un sac ou un contenant en plastique. Ces derniers ralentissent grandement la vitesse de décomposition et cela peut engendrer une très forte odeur. Placez-le plutôt dans une boîte en bois, un carton ou recouvrez-le tout simplement avec du linge. Et si vous n’en avez pas, mettez l’animal directement dans la terre, sans couverture.

La profondeur du trou est également réglementée. Si vous ne voulez pas voir le nouveau chien ou d’autres animaux déterrer le corps, il est impératif de creuser une tombe de 1,5 mètre au minimum.

Attention! Toutes ces consignes ne sont applicables que pour un chien de moins de 40 kg. Si le vôtre dépasse ce poids, il est obligatoire de faire appel à un équarrisseur dans les 48 heures après sa mort, selon la loi. Vous pouvez demander des renseignements à ce sujet à la mairie de votre localité.

Un cimetière animalier

Si votre jardin ne répond pas aux critères imposés par la loi, vous pouvez opter pour un cimetière animalier. Eh oui ! Ce genre d’endroit existe aussi pour enterrer un chien décédé. Les adresses et tous les renseignements nécessaires se trouvent à la mairie. Il est crucial de faire quelques comparaisons, car les services et les tarifs proposés varient en fonction du prestataire.

Au minimum, vous débourserez 140 €, mais cela peut s’élever jusqu’à 3500 €, selon vos demandes. Si vous n’avez pas une telle somme, la solution la moins onéreuse reste l’inhumation. Cela peut se faire dans un cercueil pour un chien. Si votre budget est plus élargi, vous obtiendrez une fosse en pleine terre. L’une des options les plus luxueuses pour enterrer votre toutou c’est le caveau en béton. Certains établissements peuvent vous le proposer.

Un cimetière pour animaux, avec des tombes de chiens allignées les unes à coté des autres
Le cimetière animalier est très prisé des maîtres qui veulent garder un certains lien avec leur chien disparu

Manipuler vous-même le corps du chien pourrait faire remonter des souvenirs et vous déprimer encore plus. Dans ce cas, les pompes funèbres peuvent s’occuper de tout, même jusqu’à aller prendre la dépouille chez vous. Il est possible de mettre une pierre tombale ou des ornements si vous le souhaitez. Cela vous permettra en outre de retrouver sa tombe plus facilement dans le cimetière d’animaux.

L’incinération

Si l’option de la mise en terre ne vous plait pas, il y a toujours la solution de la crémation. Vous vous demandez peut-être comment se déroule l’incinération après la mort du chien. Eh bien, le processus est similaire à celui d’un humain. Pour faire simple, la dépouille est posée dans une chambre de crémation et est brûlée jusqu’à devenir cendres. Cela peut prendre dans les deux heures. Il existe en outre trois types de crémation, avec des déroulements différents.

Crémation collective

Cette offre est le plus souvent utilisée par le vétérinaire, si vous lui laissez la dépouille de votre chien. Son déroulement est simple. L’entreprise de crémation place le corps de l’animal dans une chambre commune avec d’autres défunts. Une fois la cavité remplie, le feu est allumé et l’ensemble est brûlé. Il n’est pas possible de récupérer les cendres dans ce genre de cas.  

Crémation privée

Pour cette option, vous aurez la possibilité d’assister à l’incinération dans un salon funéraire. Une fois le processus terminé, vous pourrez récupérer les cendres du défunt. Il n’est pas toujours aisé pour un maître de laisser partir son compagnon, toutefois, cette cérémonie l’aidera à faire le deuil plus facilement. En effet, voir le corps se faire incinérer permet de se faire à l’idée de sa disparition totale.

Crémation référence

Pour ce type, la dépouille de votre chien aura le privilège d’être placée dans un compartiment privé. Il ne se trouvera donc pas dans la chambre de crémation. Une plaque d’identification sera classée dans cet endroit pour éviter de le confondre avec un autre. En effet, les institutions funéraires peuvent disposer de multiples cases privées pour traiter plusieurs demandes à la fois. Avec le numéro d’identification, il n’y aura donc pas d’erreurs lors de la remise des cendres.

Pouvez-vous garder les cendres?

Vous pouvez conserver les cendres de votre chien mort après la crémation. Cela permet à beaucoup de faire face à son absence. Évidemment, il est aussi indispensable de prendre en compte le coût de l’urne, allant de 30 € à 250 € environ. Tout dépendra de la taille du chien, car la quantité de cendres est proportionnelle à ce critère.

Des urnes funéraires pour accueillir les cendres d'un chien mort. Il y a 4 urnes funéraires our chien, 1 bougie allumée, un collier pour chien et les jouets du chien mort
Les urnes funéraires pour chien vous permettront d’emporter les cendres que votre chien mort

Faire son deuil: comment procéder?

Au fil des mois ou des années passées avec le chien, vous aurez développé des liens forts avec l’animal. À la mort de votre compagnon, il est donc normal pour vous de ressentir une grande tristesse. Ce sentiment est d’autant plus puissant lors de l’enterrement ou durant la crémation. La seule pensée de ne plus revoir cette boule de poils est insoutenable au point de vous faire verser vos larmes. Dans ce genre de situation, il n’est pas cruel de se dire que la vie continue. Certes, la perte est douloureuse, mais cette mentalité vous aidera à faire le deuil du chien. Pour réussir à dépasser ce moment, il est nécessaire de tenir compte de quelques points.

Ne contenez pas votre tristesse

Faire le fier et retenir vos larmes ne vous apportera rien de bon. En effet, contenir votre tristesse est mauvais pour votre santé, mentale et physique. Vous risquez de faire une dépression au bout de quelques jours. Cela ne va aider personne. Il est également possible d’avoir des problèmes cardiaques à cause de cela.

Autant se laisser aller et pleurer toutes les larmes de votre corps pour évacuer totalement. Cela vous permet de dépasser la première étape du deuil, le déni. Vous entrerez plus rapidement à la deuxième, qui est la colère. S’il était malade, vous blâmerez sûrement le chien d’avoir mangé quelque chose qu’il ne fallait pas, par exemple. Après, il y aura la culpabilité. Même si vous étiez forcé de passer par l’euthanasie, dites-vous que vous avez fait tout votre possible pour lui donner une belle vie.

Un maître triste de la mort de son chien. Il est assis sur un banc et pleure la tête dans ses mains. Il y a un collier du chien mort sur le banc
Les étapes du deuil d’un chien mort peuvent prendre plusieurs jours ou mois. Le plus important, c’est d’évacuer ses sentiments.

Lui dire adieu

Cela semble facile à dire, mais pour le faire, c’est une tout autre paire de manches. Toutefois, il faut passer par cette phase si vous voulez faire le deuil de votre chien. La cérémonie funéraire peut vous aider à accepter son départ, alors ne la ratez pas par peur. Lors des obsèques, vous pourrez mettre le doudou pour chien préféré de votre animal défunt dans la chambre d’incinération ou l’enterrer avec lui, si vous avez choisi cette option.

Apporter votre soutien à un proche à faire son deuil vous permettra également à dire adieu à votre compagnon canin. Évidemment, cela ne signifie pas l’oublier. Vous pouvez par exemple garder le jouet pour chien en guise de souvenir. Cela vous rappellera les bons moments passés ensemble et vous apaisera petit à petit.

Que faire quand son chien meurt: en Bref

Il faut dire que la mort de votre chien de compagnie est une tragédie. Il est important de choisir entre l’enterrement ou l’incinération, sans oublier de régler les paperasses administratives. Quand arrive l’heure de dire au revoir, un pic de sentiments différents peut se produire. Certains peuvent ressortir pendant la cérémonie et d’autres viendront après. Mais pour faire le deuil de votre chien, pensez à lui offrir des obsèques dignes de ce nom. Il n’est pas conseillé de retenir vos larmes si vous voulez que la tristesse s’estompe. Bien sûr, pour éviter des regrets, faites de votre mieux pour le rendre heureux bien avant sa fin de vie.

Dans certains cas, l’euthanasie est utilisée. Le chien est piqué chez le vétérinaire pour lui donner une mort plus douce et sans douleur. Évidemment, la plupart des maîtres pensent que c’est un acte barbare. Ils préfèrent donc une mort naturelle. Êtes-vous pour ou contre cette idée ? Venez en commentaires pour soutenir vos propos.

Livraison gratuite

dès 40€ d'achats*

Livraison internationale

Nous vous livrons partout dans le monde

100 % sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa